Accueil > Avec Gd6d, les habitants sont devenus des écocitoyens

Avec Gd6d, les habitants sont devenus des écocitoyens

logo_2820

2016/07/13

Avec “GD6D”, les habitants sont devenus des écocitoyens

 

Le bilan de cette action menée ces derniers mois dans les quartiers Sud est très positif.

Le changement, c’est maintenant. Du moins du côté des quartiers sud où un peu plus de 75% de la population a modifié en profondeur ses habitudes de consommation énergétique. Au cours du second semestre 2014, la consommation totale d’eau cumulée du côté de la Frescoule, des Pinchinades, Ferme de Croze et lac de la Tuilière est passée de 111 763 m3 à 100 237m3, soit une baisse de plus de 10 %. Tout ceci en mettant en pratique des “gestes simples” prônés par les ambassadeurs du projet “GD6D”, mené par la compagnie aixoise E3D environnement, en collaboration avec la mairie.

Le projet s’est construit en six phases avec notamment la construction d’un plan d’accompagnement après avoir élaboré un diagnostic. Ensuite, nous avons procédé à des rencontres en porte-à-porte. Sur les 2 250 foyers concernés, nous en avons rencontré 2 050 et 1616 ont accepté de prendre part à l’aventure. Nous leur avons proposé des actions très proches de ce qu’ils font déjà“, confie Gilles Marchal, le dirigeant de E3D-Environnement. Et pour cette mission, l’objectif était de sensibiliser les Vitrollais à la question de l’eau, dont la Délégation de service public (DSP) a été renégociée l’an dernier. Les personnes intéressées ont ainsi reçu de précieux conseils et tenté de les mettre en application.
“Certains avaient l’impression de tout faire pour économiser l’eau, d’autres ne comprenaient pas l’intérêt de réduire leur consommation d’une denrée qu’ils ne jugent pas rare”, reconnaît le responsable qui explique que ses ambassadeurs ont “adapté individuellement chaque action à mener”. 911 foyers ont ainsi décidé d’utiliser des produits écolabellisés, 470 ont économisé l’eau de la cuisine, 384 préfèrent désormais les éco recharges, 467 recyclent les déchets dangereux et 374 ont mis un autocollant “anti-pub” sur leur boîte aux lettres. Depuis juin 2014, 20 000 échanges avec les habitants ont été enregistrés !

 

“Notre ambition est de proposer aux familles intéressées des petits gestes simples,qu’ils peuvent faire sans pression, sans contrainte et de manière totalement libre”, assure Gilles Marchal. Ne pas faire couler l’eau lorsque l’on se brosse les dents, préférer les douches aux bains, laisser le mitigeursur froid ou bien encore mettre un “mousseur” sur chaque robinet… autant d’actions simples qui ne sont pas encore totalement entrées dans les moeurs, d’où le nécessaire travail des ambassadeurs de GD6D.
“C’était vraiment très intéressant. Ce serait bien qu’un maximum de personnes y participe. J’étais déjà sensibilisé aux questions de l’environnement mais j’ai appris pas mal de choses, à commencer par l’intérêt d’un mousseur ou la nécéssité d’acheter des écorecharges”, explique Julien Sautreau. Comme ce père de famille de 33 ans, qui habite aux Pinchinades, toutes les personnes semblent emballées, à l’image de Charlette Martinez qui cite pêle-mêle ses progrès en terme de tri sélectif, sa volonté de ne pas recevoir de publicité ou encore l’importance de “bien nettoyer l’arrière de son frigo”. Car outre la question de l’eau, les responsables ont également abordé tous les sujets liés à l’environnement au sens large du terme! “Les changements de consommation concernent tout le monde, quel que soit l’âge, la catégorie socio professionnelle ou l’habitat. Les personnes concernées en ont fait même davantage que ce qui leur avait été demandé. D’une part cela leur permet de faire quelques économies non négligeables et d’autre part, elles font un geste important pour l’environnement”, reconnaît Gilles Marchal. “Avant, je ne faisais pas grand-chose. Désormais, je fais beaucoup plus attention même si cela ne va pas me réduire la facture en deux”, résume un habitant qui lui aussi a décidé d’agir.

 

Michaël LÉVY

Lien : La Provence